Offres d’emploi

L’aube de la retraite dans nos entreprises

Julie Trépanier

Julie cumule une dizaine d'années d'expérience en ressources humaines.

Elle aime intervenir à tous les niveaux dans les entreprises qu’elle accompagne. Plus particulièrement, elle s’emploie à guider les clients pour qu’ils repensent leur expérience-employé pour ensuite mieux déployer leur marque employeur.

Toujours en « mode solutions », elle peut vous accompagner dans un projet spécifique, bâtir une fonction RH ou développer des outils RH simples et efficaces sur lesquels vous pourrez réellement vous appuyer.

Certifiée Nova

3 façons de valoriser nos gens d’expérience

Beaucoup d’efforts ont été mis sur le recrutement dans votre entreprise? Selon des données récentes de Statistiques Canada[1], la pénurie de main-d’œuvre actuelle est le résultat d’un changement démographique causé par le vieillissement de la population. En bref, il n’y a tout simplement pas suffisamment de travailleurs disponibles pour occuper tous les emplois offerts sur le marché. Et malheureusement, la situation n’ira pas en s’améliorant pour les prochaines années.

Les oubliés du marché de l’emploi

Je constate que les entreprises se mettent de plus en plus en mode séduction dans leur recrutement. Je constate aussi que le message s’adresse principalement aux plus jeunes générations. On essaie d’avoir l’air ‘’cool’’ pour les convaincre de joindre nos rangs! C’est beau la jeunesse! On leur voit facilement beaucoup de potentiel, ils apprennent vite, ils sont allumés, ils ont soif de défis! Et peut-être même que secrètement, on rêve à la relève. En même temps, pourquoi pas?

J’ai un client qui a pris ses enjeux de recrutement sous un nouvel angle. Il a décidé de viser une clientèle totalement différente : les retraités! Il s’est penché sur leurs besoins à eux et a créé des postes à temps partiel, qui leur permettaient de faire de moins grosses journées. Toute sa campagne de recrutement était conçue avec un message à leur intention. Et cela a marché!

Si on est prêt à faire des concessions sur notre conception traditionnelle du travail et à moduler nos conditions pour attirer les plus jeunes générations, pourquoi on ne le ferait pas pour eux? Comme société, quelle place faisons-nous à la valorisation de nos gens d’expérience?

L’expérience-employé, du premier jour jusqu’au dernier

C’est bien beau le recrutement, mais je pense aussi qu’on a d’autres options sur lesquelles ont pourrait faire un bout de chemin de plus pour régler nos enjeux de main-d’œuvre. Quand une personne nous mentionne son désir de partir à la retraite, on passe assez vite à l’option de recruter du sang neuf! Comment pourrait-on faire pour mieux gérer les fins de carrière de nos employés?

Il est temps d’ouvrir nos horizons pour voir comment on peut maximiser le potentiel d’une personne qui songe à la retraite, pour continuer d’alimenter son sentiment d’appartenance envers notre entreprise… pour la fidéliser et la garder intéressée!

1. Repensez votre organisation du travail

Les futurs retraités dans votre entreprise sont probablement de la génération ‘’baby-boomer’’. Des employés qui ont travaillé très fort toute leur vie, qui ont souvent fait passer les besoins de leur famille avant les leurs. La retraite, c’est l’occasion pour eux de vivre leurs passions, d’enfin penser à eux! De vous adapter à ces besoins peut vous permettre de prolonger la carrière d’une personne. On peut penser à réduire les heures de travail, offrir des possibilités de télétravail ou offrir une flexibilité d’horaire. On peut aussi faire un pas de plus en changeant les méthodes de travail pour réduire les efforts physiques, en comblant des postes par deux personnes à mi-temps, en faisant migrer une personne vers un nouveau rôle dans l’équipe, etc.

Ne vous méprenez pas. L’objectif n’est pas de vous inciter à donner davantage ou à assouplir vos attentes. C’est plutôt d’envisager de faire autrement!

2. Engagez la conversation!

Qu’est-ce qui pousse les gens à la retraite? Selon un article de La Presse de 2021 basé sur des études de l’École des sciences de gestion (ESG) de l’UQAM[2], c’est le stress qui est l’un des facteurs les plus importants. Qu’est-ce qui peut causer cet état? Relations interpersonnelles difficiles, pression de performance, changement dans les façons de travailler, incompréhension des attentes, une situation externe au travail, etc. On peut s’imaginer plusieurs scénarios, mais la meilleure personne pour vous en parler, c’est votre employé. En engageant la conversation, vous pourriez identifier des sources de stress que vous n’aviez pas perçues, et trouver des solutions communes pour y remédier.

Se montrer à l’écoute, tout simplement, cela peut faire la différence! Et si la situation vous dépasse, sachez qu’il existe des ressources externes qui offrent des services aux entreprises pour le support à la santé psychologique de leurs employés.

3. Soyez reconnaissant

Je suis surprise à quel point parfois les gens à l’aube de la retraite sont oubliés dans les entreprises. Des gens qui vous ont donné 30 ans de leur vie! On les prend trop souvent pour acquis. Je ne crois pas que ce soit fait consciemment. Mais, posez-vous la question. À quand remonte la dernière reconnaissance que vous avez témoignée à un senior dans votre équipe?

Et maintenant, on fait quoi ?

Par quel bout on commence? Il est toujours temps d’avoir une discussion ouverte avec votre employé sur comment il aimerait poursuivre sa carrière dans votre entreprise.

  • Comment aimerais-tu que ton rôle évolue dans notre entreprise?
  • Quels sont les irritants que tu rencontres dans ton travail? Pouvons-nous trouver une solution pour y remédier?
  • Que penses-tu des objectifs fixés? Sont-ils motivants?
  • Quel serait ton équilibre idéal entre ton travail et ta transition vers la retraite?

On peut tout à fait repenser à notre façon d’utiliser le potentiel de nos gens dans leurs dernières années de carrière. Ils ont tant à offrir encore! Et n’oublions pas, l’expérience-employé devrait être synonyme de l’accompagnement et du support offert à nos employés, et ce, à tous les stades de leur évolution dans notre entreprise.

 

 

[1] https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1900545/penurie-main-oeuvre-vieillissement-baby-boomers-immigration?fbclid=IwAR2xhpUDzWfw_4XnTsSZVFNpZ-L731nz0PWEydN3elORulY2gh8FM737b78

[2] https://www.lapresse.ca/affaires/2021-04-06/le-stress-pousse-a-la-retraite.php

Déployez tout le potentiel de votre organisation grâce à des stratégies éprouvées!

Laissez-vous guider par nos conseillers reconnus qui savent cibler rapidement les enjeux et vous proposer des solutions adaptées à votre réalité.

Je suis prêt

Vous pourriez aimer

La reconnaissance au travail

Quelle place y faisons-nous ? J’ai lu récemment un article dans la revue Gestion du HEC Montréal[1] qui présentait la reconnaissance au travail comme étant un facteur de santé psychologique. L’article présentait des données assez frappantes : les gens qui reçoivent de la reconnaissance au travail de la part de leur supérieur vivent moins de détresse psychologique […]

C’est évident pour vous, pas pour lui!

Il y a des histoires qu’on ne cesse de raconter, mais qui nous font sourire à chaque fois. En voici une. Il y a quelques années, je donnais une formation en entreprise à un groupe de gestionnaires pour les aider dans leur rôle. À la fin, je leur ai donné un exercice à faire d’ici […]