Offres d’emploi

Le rôle de médiateur : Est-ce fait pour vous?

Julie Comtois

Julie cumule une vingtaine d’années d’expérience en ressources humaines.

L’altruisme est l’une de ses premières qualités : toujours là pour aider les autres, elle s’investit afin de contribuer au bien-être de chacun.

Son écoute, combinée à une profonde volonté de trouver des solutions sur mesure et créatives, l’amène à identifier les réels besoins du client et à y répondre de la façon la mieux adaptée

Facilitatrice CoachingOurselves et formatrice Belbin

Quel gestionnaire n’a jamais eu à intervenir entre deux employés en conflit pour des raisons pouvant parfois paraître banales? D’où notre question : Que faire lorsque deux employés sont en pleine crise, ou lorsque le silence de la guerre laisse un froid dans le climat de l’équipe? On se dit tout simplement que les choses vont passer?

La responsabilité du dirigeant est entre autres la gestion des différends dans son équipe. C’est là qu’il doit très souvent mettre son chapeau de médiateur de conflit.

Le médiateur, c’est celui qui accompagne pour rétablir la communication et responsabiliser les parties dans la recherche de solutions concernant un problème qu’elles rencontrent. Concrètement, le médiateur est là pour écouter et comprendre… et non pas pour trouver la solution à la place des gens impliqués dans le conflit.

Dans le feu de l’action, les gens ont surtout besoin d’exprimer comment ils se sentent, ils veulent être entendus. Le rôle premier du médiateur est de prêter cette oreille attentive, à l’écoute de chacun, en prenant soin de les amener vers les faits pour leur faire nommer leurs besoins vis-à-vis de la situation. En s’assurant que chacun ait entendu et compris ce qui se passe pour l’autre, le médiateur crée des conditions gagnantes pour la résolution du conflit.

Développement des ressources humaines

Quel gestionnaire n’a jamais eu à intervenir entre deux employés en conflit pour des raisons pouvant parfois paraître banales? D’où notre question : Que faire lorsque deux employés sont en pleine crise, ou lorsque le silence de la guerre laisse un froid dans le climat de l’équipe? On se dit tout simplement que les choses vont […]

Le gestionnaire peut s’approprier ce rôle de médiateur pour des conflits dans lesquels il n’a pas de parti pris et où il peut agir avec neutralité.

Toutefois, certaines conditions sont essentielles avant de se lancer dans une action de médiation. Pour atteindre l’objectif souhaité, il est absolument nécessaire que les parties en conflit soient en accord avec la démarche, qu’elles s’engagent réellement dans ce mode de résolution et qu’elles reconnaissent une certaine crédibilité au médiateur.

Alors comme gestionnaire, êtes-vous toujours la bonne personne?

Le style de gestion doit être cohérent avec une démarche de médiation, autrement dit, le gestionnaire doit avoir la confiance de ses employés. Une médiation demeure un processus délicat qui nécessite de prendre plusieurs précautions. Le médiateur doit se montrer impartial, empathique, indépendant… ce qui n’est pas toujours évident en tant que gestionnaire. En effet, il pourrait être amené à trancher en faveur de telle ou telle position.

Dans des cas où l’intervention en interne n’est pas envisageable, il peut devenir pertinent de faire appel à un médiateur externe. En plus de prendre en charge le processus de médiation, le médiateur externe peut proposer des conseils au gestionnaire et assurer une continuité dans le suivi de l’intervention.

Vous vous demandez comment Groupe Conseils MCG peut vous aider? N’hésitez pas à nous contacter pour en apprendre davantage sur nos services en gestion de conflit.

Déployez tout le potentiel de votre organisation grâce à des stratégies éprouvées!

Laissez-vous guider par nos conseillers reconnus qui savent cibler rapidement les enjeux et vous proposer des solutions adaptées à votre réalité.

Je suis prêt

Partager

Catégorie(s)

Vous pourriez aimer

La reconnaissance au travail

Quelle place y faisons-nous ? J’ai lu récemment un article dans la revue Gestion du HEC Montréal[1] qui présentait la reconnaissance au travail comme étant un facteur de santé psychologique. L’article présentait des données assez frappantes : les gens qui reçoivent de la reconnaissance au travail de la part de leur supérieur vivent moins de détresse psychologique […]

L’aube de la retraite dans nos entreprises

3 façons de valoriser nos gens d’expérience Beaucoup d’efforts ont été mis sur le recrutement dans votre entreprise? Selon des données récentes de Statistiques Canada[1], la pénurie de main-d’œuvre actuelle est le résultat d’un changement démographique causé par le vieillissement de la population. En bref, il n’y a tout simplement pas suffisamment de travailleurs disponibles […]