Offres d’emploi

Connaissez-vous le défi 100 jours de l’Effet A?

Johanne Gauthier

Johanne possède une grande capacité à transformer les idées en actions concrètes et le tout, dans le respect et la recherche de consensus

Coopérative, conciliante, fiable et attentive aux besoins des membres de l’équipe et de son entourage

Elle recherche la simplicité et l’harmonie dans ses interactions. Elle s’investit auprès des clients pour créer avec eux des relations profondes et durables.

Certifiée NOVA

Le défi 100 jours de l’Effet A, c’est une expérience unique dans laquelle je m’investis actuellement en compagnie d’autres femmes leader qui voulons mettre de l’avant notre ambition. Le « A » de l’effet A, veut dire ambition!

Un dimanche matin, j’ai reçu une invitation de Femmessor m’invitant à m’inscrire à ce défi. Sans trop y réfléchir, j’ai accepté, le défi 100 jours débutait dans la semaine. Et vous savez quoi? Je me suis mis les pieds dans une merveilleuse aventure. Je fais donc partie de la cohorte de Québec et je suis vraiment fière du chemin parcouru jusqu’à maintenant.

En début de parcours, j’ai eu à définir un défi personnel à réaliser dans les 100 jours. Personnellement, j’ai décidé de travailler sur le goût du risque. En effet, lorsqu’on est en affaires, il faut oser et se pousser à toujours aller plus loin, car c’est souvent dans cet état que les plus belles opportunités se présentent. C’est donc principalement là-dessus que je travaille. Outre cela, ce qui me fascine par mon expérience avec l’Effet A, c’est le privilège que j’ai de pouvoir côtoyer et entendre des témoignages de grandes leaders du Québec telles qu’Isabelle Hudon, chef de la direction de la Financière Sun Life, Sophie Broche, Président et chef de la direction de Gaz Métro ou Lisa Fecteau, une entrepreneure de la Beauce super inspirante, pour ne nommer que celles-là.

Comme gestionnaire d’entreprise, vous êtes vous aussi confronté à un horaire chargé, vous devez prendre un paquet de décisions au quotidien, vous devez être un bon leader pour vos employés et il est normal de ne pas être toujours parfait, il y a des jours où l’on est excellent et d’autres jours où l’on vit des difficultés. Peut-être même que vous aussi avez parfois des difficultés à vous mettre en danger? Prendre le temps de se ressourcer et d’aller chercher des nouveaux outils, c’est toujours une bonne idée, ça nous aide à être des meilleures personnes, des meilleurs leaders. Je vous lance un défi : penser à une personne qui vous impressionne et vous inspire, entrez en contact avec elle et demandez-lui conseil. Oser prendre des risques, ça finit toujours par être payant!

Je vous laisse sur l’article Dans les souliers de Lisa Fecteau, qui nous présente cette entrepreneure de Beauce qui a su mettre en place un réel modèle de gestion dit « à l’horizontal ». Dans cette entreprise, il n’y a plus de conseil d’administration, plus de comité de direction, plus de directeur. Et oui, dans cette entreprise, ce sont les employés qui prennent les décisions et qui règlent les problèmes et ça fonctionne très bien. Bonne inspiration!

Déployez tout le potentiel de votre organisation grâce à des stratégies éprouvées!

Laissez-vous guider par nos conseillers reconnus qui savent cibler rapidement les enjeux et vous proposer des solutions adaptées à votre réalité.

Je suis prêt

Partager

Catégorie(s)

Vous pourriez aimer

La reconnaissance au travail

Quelle place y faisons-nous ? J’ai lu récemment un article dans la revue Gestion du HEC Montréal[1] qui présentait la reconnaissance au travail comme étant un facteur de santé psychologique. L’article présentait des données assez frappantes : les gens qui reçoivent de la reconnaissance au travail de la part de leur supérieur vivent moins de détresse psychologique […]

L’aube de la retraite dans nos entreprises

3 façons de valoriser nos gens d’expérience Beaucoup d’efforts ont été mis sur le recrutement dans votre entreprise? Selon des données récentes de Statistiques Canada[1], la pénurie de main-d’œuvre actuelle est le résultat d’un changement démographique causé par le vieillissement de la population. En bref, il n’y a tout simplement pas suffisamment de travailleurs disponibles […]